photos-g.blog4ever.com

oiseaux, animaux, paysages, monuments,alsace

De Rhetondes au Chemin des Dames

Pour agrandir cliquez sur les photos

Clairière et wagon de l'Armistice

1.JPG

2.JPG

2A.JPG

3.JPG

Inscription : "Les plénipotentiaires" (le train des allemands)

4.JPG

emplacement du train du Maréchal Foch

5.JPG

 

6.JPG

7.JPG

8.jpg

9.JPG

10 (1).JPG

10 (2).JPG

10 (3).JPG

10 (4).JPG

10 (5).JPG

10 (6).JPG

Chemin des Dames

Campagne Napoléonienne de 1814 (ferme Heurtebise) près de Craonne

Monument des "Marie-Louise"

10A.JPG

Les Marie-Louise est le surnom donné aux 120 000 conscrits français des classes 1814 et 1815, appelés par le sénatus-consulte du 9 octobre 1813 de l'impératrice-régente Marie-Louise. Ce sénatus-consulte fait suite au courrier envoyé, depuis Dresde, le 27 septembre 1813, par l'empereur Napoléon Ier durant la campagne de Saxe (Allemagne).

Le « décret Marie-Louise » désigna par extension ces jeunes recrues. Elles étaient novices dans l'art de la guerre mais entourées par des vétérans de la Grande Armée.

Les "Marie-Louise" ont été engagés a Craonne.

Monument des Basques (1914-1918)

11 (1).JPG

11 (3).JPG

11 (2).JPG

11 (4).JPG

11 (5).jpg

Le monument surplombe Craonne et Craonnelle

Craonne au XIXe siècle

Le village de Craonne entre dans l'histoire nationale en 1814. C'est là que Napoléon Ier remporte une de ses dernières victoires : il parvient à repousser les troupes russes et prussiennes lors de la campagne de France. Cette bataille, lors de laquelle ont été engagées les Marie-Louise, fut particulièrement meurtrière : on compta 5 400 morts ou blessés.

Craonne lors de la Première Guerre mondiale

Craonne acquiert une tragique notoriété lors de la Première Guerre mondiale. En 1914, après la première bataille de l'Aisne, le village est occupé et sa population est déplacée : le village se situe en effet sur la ligne de front. Avec l'offensive Nivelle, le village fut entièrement rasé au printemps 1917 par les bombardements massifs : 5 millions d'obus sont tombés sur le Chemin des Dames entre le 6 et 16 avril 1917. Les combats y sont terribles lors de cette offensive : la 1re division d'infanterie qui monte à l'assaut se trouve bloquée au niveau des caves de Craonne. Puis le 4 mai, une seconde offensive est lancée par la 36e division d'infanterie qui aboutit à la reprise de Craonne et à la progression sur le plateau de Californie

Après l'échec de cette offensive et les pertes graves subies, des pertes de plus de 130 000 hommes en 10 jours, l'armée française doit faire face à de nombreux actes d'insoumission concernant plus de 150 unités : on parle alors de mutineries. La Chanson de Craonne associe le village à ces insoumissions et au pacifisme.

 

11 (6).JPG

11 (7).JPG

11 (8).JPG

11 (9).JPG

Monuments des Blindés :

Sur le site du premier engagement de blindés de l'histoire en 1917

12.JPG

12A.JPG

13 (1).JPG

13 (2).JPG

 

Retour



14/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres